"Il mise tout sur le bicarbonate" L'Aisne Nouvelle 20/07/2010

"Il mise tout sur le bicarbonate" L'Aisne Nouvelle 20/07/2010

This entry was published on 20/07/2010 by Nicolas Opigez.

L'Aisne Nouvelle

 

 

Ancien cadre supérieur, Nicolas Palangié se lance depuis Chauny, via Internet, dans la distribution de produits à base de bicarbonate.

Comme d'autres créateurs avant lui, Nicolas Palangié a décidé de lancer sa propre société après avoir connu une période de chômage. Il ne s'apprête pas à vendre des pizzas, des pâtes, des vêtements ou d'autres produits que l'on pourrait qualifier de classiques, mais du bicarbonate de soude.

Quand on s'attarde sur le parcours professionnel de ce Picard de 41 ans, domicilié désormais à Saint-Aubin (canton de Chauny), ce n'est pas vraiment une surprise. « J'ai travaillé pendant 15 ans chez Solvay, le plus gros producteur mondial de bicarbonate. J'étais responsable du développement. Je suis ensuite parti pour une autre société, mais, malheureusement, la crise est arrivée et j'en ai fait les frais », explique-t-il.

En accord avec Sophie, sa femme, et avec le soutien de quatre associés, il a donc choisi de vite rebondir pour créer La compagnie du bicarbonate, dont le siège social est établi à Chauny, plus exactement à Innovalis, le bâtiment mis à la disposition des entrepreneurs par la communauté de communes Chauny-Tergnier. « C'est un lourd investissement ; j'ai d'ailleurs mis dans cette société par action simplifiée une partie de mes économies », signale-t-il. Nicolas Palangié compte rapidement rentrer dans ses frais ; il croit au développement du bicarbonate.

Le patron se transforme alors en commercial de premier choix pour en vanter les avantages. « C'est un produit ancien mais qui n'est pas très utilisé en France, contrairement aux États-Unis ou à l'Italie, pays où avec mon épouse nous avons vécu. » Pour lui, il y a donc un marché à conquérir. « On peut s'en servir pour prendre soin de son corps, cuisiner, adoucir son linge…En résumé, ça améliore notre quotidien sans effet secondaire et sans se ruiner. »

Du e-commerce

Pour mener à bien son entreprise, il mise essentiellement sur le e-commerce. « Pour l'instant, on ne compte effectivement que sur des ventes via Internet. » Il a demandé à une société spécialisée de lui créer deux sites consultables depuis seulement quelques jours : un pour expliquer les vertus du bicarbonate de sodium, l'autre pour vendre les produits proposés.

Le conditionnement et l'envoi des commandes sont assurés à Chauny de manière presque artisanale. Mais la compagnie du bicarbonate et son responsable espèrent vite passer à la vitesse supérieure. « Notre objectif est de vendre 110 000 produits dans trois ans. Ça peut paraître ambitieux mais ça me semble réalisable. »

 

 

PRATIQUE :

www.monbicarbonate.fr www.compagnie-bicarbonate.com

UNE GAMME DE QUATRE PRODUITS

Le bicarbonate de soude, fabriqué dans la région de Nancy, est donc conditionné dans un bâtiment d'Innovalis. Quatre flacons sont commercialisés : « Linge et maison », « Jardin, animaux et bricolage », « Soins du corps », « Cuisine et gastronomie ». Pour vous procurer le pack complet, il vous en coûtera 19,90 euros (sans compter les frais de port). Le prix de la recharge est de 3,50 €/kg. La Compagnie du bicarbonate se charge aussi de l'envoi.

L'Aisne Nouvelle

Laisser un commentaire