C’est quoi, la terre de Sommières ?

La Terre de Sommières

Article publié le

La terre de Sommières, comme son nom de « terre » l’indique, est puisée dans des carrières. C’est une argile très fine, mais il convient de détailler un peu plus précisément sa composition. Il y a autant de qualité d’argiles différentes que d’endroits où elles sont prélevées.

Sa couleur est le plus souvent ocre beige, mais il peut y avoir de grandes variations (du brun pâle au vert).

La structure de ses cristaux la rend très absorbante sur tous les liquides – liquides gras en particulier, mais aussi sur les gaz.

Concrètement, l’analyse de la terre de Sommières « traditionnelle » révèle une composition d’environ 50 % de silice (SiO2) et de 25 % d’oxyde de magnésium (MgO) avec de l’humidité résiduelle.

Pourquoi le terre de Sommières, est dite « de Sommières » ?

Sommières est une commune du département du Gard qui compte actuellement 5000 habitants environ. Son sol comporte des argiles aux propriétés intéressantes, dont notre fameuse terre (argile montmorillonite dite « sépiolite ») qui était extraite par des puits verticaux, du milieu du XIXe siècle et au XXe siècle, de la mine de Salinelles aujourd’hui fermée.

De 1955 à 1981, environ 60.000 tonnes de sépiolites ont été extraites, en grande partie par l’entreprise CECA. L’activité a cessé pour des raisons de sécurité et de rentabilité en 1981. En effet, l’irruption d’eau dans les galeries de la mine rendait l’exploitation dangereuse.

Cette argile était utilisée localement pour le traitement de la laine et des cuirs (probablement dans des phases de dégraissage).

Ayant des propriétés détachantes exceptionnelles, elle s’est ensuite exportée bien au-delà de la petite ville sous le nom de « Terre de Sommières », qui est maintenant devenu une dénomination générique pour les poudres détachantes d’origine naturelle.

La famille Blondin, qui était propriétaire du moulin de Salinelles, a aussi exploité une carrière de sépiolite à ciel ouvert. Elle mettait la terre de Sommières en sachets et la commercialisait pour une clientèle de particuliers et de magasins de droguerie.

Mais il y a d’autres utilisations plus industrielles de la terre de Sommières pour des tonnages beaucoup plus importants : la sépiolite peut aussi servir de support pour certains principes actifs (en agriculture pour les insecticides par exemple), elle peut aussi servir à décolorer certains liquides (des huiles ou des vins), à colmater le terrain pour rendre des bassins étanches, etc…

Les argiles bentonitiques

La Terre de Sommières traditionnelle est aussi connue au Maroc sous le nom de « Savon de Fez » et en France sous les autres noms de « Marnes décrassantes » et « Pierres de taches ».

La terre de Sommières peut-elle être dangereuse ou toxique ?

La terre de Sommières est un minéral totalement naturel composé de silice et d’oxyde de magnésium. La cristallisation de la silice peut se faire sous de nombreuses formes, certaines étant davantage susceptibles de représenter un danger pour les voies respiratoires.

C’est lorsqu’elles sont chauffées à très hautes températures (on parle alors de « calcination », généralement entre 500 et 1500 °C) que les silices deviennent « cristallines » et que leurs cristaux adoptent des formes qui peuvent devenir plus « respirables », c’est-à-dire susceptibles de pénétrer au plus profond des alvéoles des poumons et de s’y loger durablement.

Elles provoquent alors des irritations chroniques qui peuvent entraîner la silicose, qui peut elle-même dégénérer en cancer broncho-pulmonaire par la suite.

Mais pas de panique : la terre de Sommières est une forme non calcinée et non cristalline de silice.

Si la fraction dite « respirable » de silice cristalline devait être supérieure à 1 %, un étiquetage spécifique devrait figurer sur l’emballage avec la mention : « Toxicité spécifique pour les poumons à la suite d’une exposition prolongée ».

D’autre part, les terres de Sommières ne dégagent aucune molécule organique et seule la poussière qu’elle dégage peut présenter un inconvénient.

Comme pour tous les produits pulvérulents, il faut éviter de l’inhaler en quantité importante et de façon répétée, car elle serait susceptible de vous irriter temporairement les voies respiratoires.

La terre de Sommières est-elle vraiment un produit écologique ?

Sur ce plan, pas d’hésitation : la terre de Sommières est un vrai produit écologique.

Voici pourquoi :

  • Elle est puisée directement sous sa forme naturelle, et elle ne subit aucun mélange ni aucune transformation.
  • Elle n’est chauffée que ce qu’il faut pour en extraire l’humidité résiduelle (à des températures qui restent raisonnables). Parfois, elle est simplement mise à sécher au soleil !
  • Sa forme sèche n’implique l’emploi d’aucun stabilisant ou conservateur. Lorsque vous achetez de la terre de Sommières, c’est 100 % terre de Sommières !
  • Lorsqu’elle repart dans la nature, et si elle n’a pas été utilisée pour absorber des produits toxiques, elle n’entraîne aucune pollution chimique.
  • Si elle est conditionnée dans un contenant écologique (comme un sachet kraft ou une boîte en carton non doublés avec des résines plastiques), son incidence sur l’environnement reste très faible.
  • Et enfin, si elle n’est pas prélevée trop loin (les principaux gisements sont maintenant situés en Afrique du Nord), elle reste écologique sur le plan logistique. Il existe un gisement de sépiolite important en Dordogne, c’est encore mieux de privilégier une terre de Sommières de provenance française !

Autres caractéristiques :

  • Absorbe jusqu’à 80 % de son poids
  • pH légèrement alcalin de l’ordre de 8,5
  • Non inflammable
  • Garder hors de portée des enfants
  • Eviter de respirer les poussières

Pourquoi la Terre de Sommières est-elle si efficace ?

Si on observe la terre de Sommières au microscope, on constate que ses cristaux laissent d’innombrables espaces entre les lamelles ou les bâtonnets microscopiques qui la constituent, espaces dans lesquels pourront venir se loger les liquides gras plus ou moins visqueux (ceux qui font les taches grasses, justement !), et même les molécules de gaz qui occasionnent les mauvaises odeurs.

Efficacité de la terre de Sommières sur les taches :

C’est ainsi que la terre de Sommières, lorsqu’on l’applique en couche sur une surface, va s’imprégner du gras qui a pénétré dans les fibres du tissu, de la moquette, du tapis, ou même du bois. Il faut pour cela quelques minutes ou quelques heures, mais il suffira par la suite de la balayer, ou mieux encore, de l’aspirer, pour faire disparaître la tache.

Et c’est aussi valable pour des surfaces comme la pierre naturelle, qui est toujours plus ou moins poreuse, pour les tomettes, pour le béton, les briques, les tuiles, etc…

Efficacité de la terre de Sommières sur les odeurs :

De la même façon, la terre de Sommières va être capable de « capter » certaines odeurs en piégeant les molécules véhiculées par les gaz odorants.

Cette efficacité reste néanmoins limitée à de petits volumes et est plus ou moins notable en fonction des différents gaz.

Les usages du bicarbonate étant multiples, ses propriétés diffèrent en fonction de la granulométrie de sa poudre, on pourra optimiser son efficacité en privilégiant l’une ou l’autre d’entre elles.

Comment stocker et conserver la Terre de Sommières ?

La Terre de Sommières peut être conservée dans n’importe quel contenant qui la protège de l’humidité et des odeurs.

Dans le cas contraire, elle s’en imprègnerait et perdrait tout ou partie de son efficacité. Sous réserve d’être bien stockée, la terre de Sommières n’a pas de date de péremption et pourra être utilisée sans limite de temps.

A noter que, n’étant pas un produit alimentaire, la notion de DLU ou DLUO n’est pas adaptée à la terre de Sommières

Astuce: dans le cas où vous auriez un doute sur l’humidité résiduelle qui pourrait entraver l’efficacité de votre terre de Sommières, il suffit de la sécher au four, à 60 °C pendant une trentaine de minutes, de préférence en l’appliquant sur la plaque métallique du four.

Quelles sont les meilleures astuces pour détacher avec la terre de Sommières ?

Conseils et astuces préalables valables pour toutes les surfaces :

  • Plus une tache est « fraîche », plus elle sera facile à enlever. Agissez vite !
  • Le temps d’application peut varier entre quelques heures, jusqu’à une journée entière si nécessaire lorsque la tache est très ancienne. Sauf pour une tache liquide de vin, de jus de fruit par exemple, où il faut agir immédiatement lorsque la tache est encore humide.
  • Attention à n’utiliser l’eau que le plus rarement possible, car elle aggrave souvent la situation en créant des auréoles.
  • Le sèche-cheveux ou le fer à repasser sont des auxiliaires précieux pour liquéfier ou ramollir toutes les taches grasses ou figées (huiles, graisse, bougies…) avant absorption par un papier buvard (à défaut un peu de papier absorbant) puis par la terre de Sommières. Attention à ne pas brûler les textiles les plus délicats (soie, laine, mais aussi certains synthétiques). Vous pouvez appliquer une feuille de papier absorbant sur la tache pour éviter le contact direct du fer à repasser : il servira en plus à absorber la plus grande part de la tache et la terre de Sommières fera le reste ensuite.
  • Pour certaines taches et sur certaines surfaces, la terre de Sommières peut être mélangée avec de l’essence de térébenthine. C’est le cas pour les taches de peinture encore fraîche, les taches de cirage, les taches de graisse … Il faut dans ce cas faire une pâte en mélangeant la Terre de Sommières à l’essence de térébenthine et l’appliquer sur la tache.

Sur les textiles et les cuirs:

La terre de Sommières peut être utilisée sur tous les textiles sans exception, y compris la soie. Elle est particulièrement adaptée aux taches de gras, mais peut aussi être utilisée sur toutes les taches pour autant qu’elles soient encore liquides ou au moins humides.

Mode d’emploi : appliquer uniformément une couche de Terre de Sommières sur la tache, laisser agir quelques heures. Brosser doucement ensuite et laisser agir de nouveau si nécessaire. Aspirer la terre imprégnée. Renouveler si nécessaire.

Sur les parquets et les meubles en bois :

Procédez comme pour les textiles.

Sur les surfaces minérales naturelles poreuses et les bétons (pierres de Bourgogne, travertin, tomettes, pierres bleues …) :

Procédez comme sur les autres surfaces.

Quelles sont les meilleures astuces pour désodoriser avec la terre de Sommières ?

La Terre de Sommières est aussi très efficace pour absorber les taches d’urine, qu’elle désodorisera dans le même temps.

Recette : mélanger la terre de Sommières avec du bicarbonate de soude (de préférence extra-fin) et/ou du charbon actif en poudre. Appliquer ce mélange dans tous les espaces clos à désodoriser (réfrigérateur, chaussures et armoires à chaussure, placards sujets à l’humidité, cendriers…).

.Recette : Fabriquer un savon détachant

Les ingrédients :

Pour la réalisation de cette recette il vous faudra les ingrédients suivants :

Les étapes :

  1. Faire fondre le savon à feu doux dans une petite casserole, ajouter si nécessaire un peu d’eau pour fluidifier la pâte.
  2. Ajouter la terre de Sommières, puis le bicarbonate sans cesser de mélanger.
  3. Verser ensuite dans un ou plusieurs moules, et laissez refroidir et durcir quelques heures.

Il suffira ensuite de frotter la tache avec le savon, après l’avoir humidifiée au préalable si nécessaire.

Il pourra même être utile d’ajouter par la suite un peu de terre de Sommières en poudre sur la surface encore humide pour supprimer les dernières traces !

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir nos derniers articles, conseils et promotions gratuitement

À lire aussi :

Cristaux de soude : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir
Si vous êtes en train de lire ces lignes, c’est que vous êtes engagé(e) dans une réflexion sur l’utilisation de produits plus sains...
Bicarbonate, percarbonate, sesquicarbonate… quelle est la différence ?
La famille des « carbonate »: bicarbonate, percarbonate, cristaux de soude, sesquicarbonate : Points communs et différences
Comprendre notre gamme et son système de flacons rechargeables
Vous voulez du bicarbonate ? Vous êtes au bon endroit : la Compagnie du Bicarbonate a une expertise et une gamme de produits sans équivalent en Europe et sans doute dans le monde