Quels sont les bienfaits du bicarbonate ?

Les bienfaits du bicarbonate de soude (sodium)

Article publié le

Rares sont ceux qui n’ont pas entendu parler du bicarbonate. Nous parlons bien du bicarbonate de soude, celui qu’on appelle aussi le bicarbonate de sodium.

Alors mettons tout de suite les choses au clair : le terme de « soude » peut faire peur, mais pas de panique : pas de soude (caustique) dans le bicarbonate.

Mais la comparaison s’arrête là. Le bicarbonate de sodium ou de soude, aussi appelé hydrogénocarbonate de sodium, carbonate acide de sodium (dans la composition des pâtisseries et des gâteaux), parfois aussi « sel de Vichy » n’est pas corrosif et encore moins acide.

C’est seulement parce que les deux molécules (soude caustique NaOH, une base forte extrêmement corrosive et bicarbonate de sodium NaHCO3) intègrent du sodium, de symbole Na, qu’on retrouve ce terme de « soude ».

Structure Bicarbonate de soude

Structure moléculaire du bicarbonate de sodium

Pour faire court, on dira que c’est une substance « tampon » qui « tamponne » le milieu dans lequel elle est introduite. On dit aussi parfois que c’est une « amphotère ». Cela signifie que le bicarbonate a la faculté de stabiliser un milieu très acide (pH en dessous de la neutralité de 7) ou très basique (pH au-dessus de 7) pour les faire revenir à une valeur proche de la neutralité, c’est-à-dire un pH proche de 7.

Et cela explique une partie des bienfaits du bicarbonate, car les milieux très éloignés de la neutralité en termes de pH (potentiel hydrogène) sont rarement sains et favorables à la vie.

Ceci étant précisé, on va passer en revue les bienfaits du bicarbonate pour les soins corporels et thérapeutiques.

Précisons quand-même que le bicarbonate n’est pas un médicament (en tout cas pas dans le cadre de cet article qui n’est pas rédigé par un professionnel de santé) et que ces petits conseils ne peuvent en aucun cas se substituer à l’avis de votre médecin.

Rappelons aussi que seuls les bicarbonates de qualité alimentaire ou pharmaceutique doivent être employés lorsqu’il s’agit de les mettre en contact avec le corps, ou de l’ingérer. Le bicarbonate dit « technique », ou lorsqu’il n’est pas qualifié, doit être réservé à l’entretien de la maison et du jardin.

Quels sont les bienfaits du bicarbonate pour les dents ?

On entend et on lit n’importe quoi sur l’effet du bicarbonate sur les dents. On a déjà précisé que le bicarbonate de soude n’est pas corrosif : il ne le sera donc pas davantage sur l’émail de vos dents que sur vos assiettes ou vos couverts.

Un autre sujet est celui de l’abrasivité. Là encore, c’est souvent du grand n’importe quoi.

Une étude américaine a mesuré la RDA (relative dentine abrasion), une mesure d’abrasivité mise au point par l’ADA (American Dental Association). Cette mesure, dont le standard a été fixé à 100, mesure le bicarbonate brut à … 7 ! Alors que de nombreux dentifrices se situent à plus de 100, voire de 200, qui est la limite absolue fixée par l’ADA pour un dentifrice.

Plus proche de nous, les mesures de dureté sur l’échelle de Mohs placent le bicarbonate à 2,5 (qui est plus ou moins la dureté de la kératine de l’ongle) pour un émail qui est à 5. Essayez de rayer vos dents avec votre ongle, vous n’avez aucune chance d’y arriver. C’est pareil pour le bicarbonate, il ne rayera pas l’émail de vos dents.

En revanche, appliqué sur la brosse à dents humide ou sur le dentifrice, il contribuera à blanchir vos dents,à rafraîchir votre haleine en neutralisant l’acidité favorable au développement des bactéries et à limiter la formation du tartre.

Alors, oui ! On peut bien parler des bienfaits du bicarbonate pour les dents. Il peut d’ailleurs aussi être utilisé en bain de bouche (1 cuillère à café de bicarbonate alimentaire diluée dans un grand verre d’eau).

Peut-on se fier aux bienfaits du bicarbonate pour maigrir ?

C’est un sujet de plus en plus présent sur le net, en particulier aux Etats-Unis, où le bicarbonate est encore beaucoup plus utilisé qu’en Europe. Les recommandations sont variables mais le bicarbonate est toujours dilué, parfois dans de l’eau seule, parfois en mélange avec du vinaigre de cidre ou du jus de citron.

Les mécanismes d’action du bicarbonate sur le métabolisme ne sont pas clairement explicités. Il est parfois avancé que la prise régulière de bicarbonate permet de lutter contre l’acidose métabolique, qui serait elle-même favorable à la prise de poids.

Rappelons que l’acidose métabolique se traduit par un pH trop bas des fluides corporels, qui se mesure en principalement par le pH du sang et des urines.

Il semble cependant qu’il s’agit là d’une erreur d’interprétation scientifique. Il est vrai qu’une alimentation déséquilibrée et trop riche en sucre, en protéines et en graisses d’origine animale (viande rouge et lait essentiellement) favorise la prise de poids et entraîne une acidose métabolique.

En revanche, aucune étude scientifique sérieuse ne met en évidence que faire baisser le pH corporel et donc limiter cette acidose métabolique permettrait de maigrir.

Un autre argument passe par l’amélioration de la digestion que permet le bicarbonate. Même s’il est établi depuis plus d’une centaine d'années que le bicarbonate permet de soulager les aigreurs d’estomac, rien ne prouve que cet effet bénéfique peut être associé à une limitation de la prise de poids.

Les bienfaits du bicarbonate pour la digestion.

La prise de bicarbonate de soude pour améliorer la digestion est probablement un des usages « bien être » les plus anciens pour ce produit aux multiples vertus.

Les témoignages de son efficacité sont nombreux. Certaines eaux minérales fortement chargées en bicarbonate mettent d’ailleurs en avant les avantages d’une « digestion légère » (eau de Badoit en particulier). Leurs teneurs en bicarbonate sont variables et peuvent aller typiquement d’environ 1 g/litre (Quézac et Badoit) à 3 ou 4 g/litre (Vichy Célestin ou Saint Yorre).

Ce ne sont d’ailleurs pas forcément celles qui en contiennent le plus qui le mettent le plus en avant dans leur communication … comme quoi, dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, le positionnement marketing prend souvent le pas sur la logique et la rigueur scientifique !

Quoi qu’il en soit, l’expérience le prouve : bien utilisé, avec rigueur et modération, le bicarbonate soulage les aigreurs d’estomac et les lendemains de « cuites ».

Un médicament comme l’Alka-Seltzer comprend du bicarbonate de sodium, associé à de l’acide citrique (l’association des deux créant l’effervescence) et de l’aspirine.

Le bicarbonate et l’acide citrique créent du citrate de sodium qui a une action « tampon » neutralisant l’excès de sucs gastriques responsable de la pyrosis (ou « feu de l’estomac »). Le bicarbonate utilisé seul assure également cette action alcalinisante, mais sans générer de bulles au moment de sa dissolution dans l’eau du verre. Une dose de ½ à 1 cuillère à café (soit environ 2 à 5 g) diluée dans un grand verre d’eau est généralement recommandée.

Il y a peu de bibliographies sur les doses à ne pas dépasser, mais il est admis que 10 g/jour (soit deux prises dans la journée) est un maximum à ne pas dépasser. La prise doit rester occasionnelle et toute douleur gastrique persistante doit être soumise à l’appréciation d’un médecin.

Certaines sources mentionnent par ailleurs une possibilité d’effet « rebond », qui conduirait le système digestif à produire plus d’acide pour compenser l’effet tampon du bicarbonate. Cet effet n’est visiblement pas systématique.

Il faut aussi préciser que le bicarbonate ne doit pas être ingéré lorsque l’estomac présente des fragilités (après une opération notamment) et lorsque les boissons gazeuses vous sont interdites ou déconseillées.

Peut-on se fier aux bienfaits du bicarbonate pour lutter contre le cancer ?

Les propriétés antiacides du bicarbonate de sodium ont amené certains scientifiques à faire l’hypothèse que le bicarbonate de sodium pourrait permettre de lutter contre le cancer :

La constatation, d’une part, que la progression d’un cancer est souvent associée à une acidose métabolique.

En ingérant régulièrement du bicarbonate, on rétablissait un pH corporel moins favorable au développement des tumeurs.

Le problème dans ce cas étant qu’on ne sait visiblement pas avec exactitude si cette acidose métabolique est la cause ou la conséquence d’un cancer.

La constatation, d’autre part que la croissance d’une tumeur s’accompagne souvent d’une prolifération fongique de Candida albicans, un champignon microscopique souvent présent dans notre organisme, mais qui prend le dessus lorsque notre organisme est localement ou globalement en état d’affaiblissement de ses défenses immunitaires.

La croissance de Candida étant favorisée par le déséquilibre du milieu vers un pH acide (en dessous de 7), il suffirait d’ingérer du bicarbonate et/ou d’en injecter à proximité de la tumeur pour lutter contre le cancer.

Le problème, dans ce cas également, c’est qu’on considère que la présence de mycoses à Candida albicans est la conséquence et non pas la cause du cancer. Limiter leur développement, même si cela permettra de soulager le malade de sa mycose, ne suffira en aucun cas à faire régresser la tumeur !

La conclusion est donc sans appel : même si le bicarbonate est souvent utilisé dans le cadre d’une thérapie conventionnelle anticancéreuse de type chimiothérapie et rayons, il ne peut en aucun cas constituer à lui seul un traitement efficace contre le cancer. À moins que des études scientifiques sérieuses le prouvent, ce qui n’est pas le cas à l’heure actuelle.

Conclusion sur les bienfaits du bicarbonate :

Comme vous avez pu le constater à travers cet article, les bienfaits du bicarbonate sont prouvés et avérés dans certains domaines (celui du soin des dents et des aigreurs d’estomac) mais doivent être considérés comme au mieux fantaisistes, et au pire dangereux, dans d’autres (la perte de poids et la lutte contre le cancer notamment).

Quoi qu’il en soit, à retenir absolument : pour tous les soins corporels, utilisez du bicarbonate de qualité alimentaire (ou éventuellement pharmaceutique / officinal) exclusivement.

Et n’oubliez pas les bienfaits du bicarbonate pour l’entretien du linge et de la maison et du jardin (et dans ce cas toutes les qualités de bicarbonate peuvent être utilisées).

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir nos derniers articles, conseils et promotions gratuitement

À lire aussi :

Bicarbonate et dents blanches : abrasif ou pas abrasif sur l’émail de vos dents ?
Les avis divergent, les arguments sont souvent contradictoires. Approche rationnelle d’un sujet sensible : l’abrasivité..
10 bonnes raisons de choisir le bicarbonate alimentaire
Vous venez de découvrir le bicarbonate ? Bravo, vous avez fait un grand pas vers un mode de vie plus sain pour vous et pour la planète..
Comprendre notre gamme et son système de flacons rechargeables
Vous voulez du bicarbonate ? Vous êtes au bon endroit : la Compagnie du Bicarbonate a une expertise et une gamme de produits sans équivalent en Europe et sans doute dans le monde